dimanche 7 août 2016

Mr Luc GRASSINI
Hameau d'Alzeto
20200 VILLE DI PIETRABUGNO
Ville di Pietrabugno,
                                                                                               Le 20 juillet 2016

                                                                                               Monsieur M. ROSSI
                                                                                               Maire
                                                                                               20200 VILLE DI PIETRABUGNO

Monsieur le Maire,

Suite à la dernière réunion de la Commission Affaires Scolaires et Petite Enfance, nous vous faisons
part de nos préoccupations concernant la sécurité aux abords du groupe scolaire P. T. Braccini.

En effet, nous constatons depuis plusieurs mois des désordres récurrents devant le groupe scolaire
lors des entrées et sorties des élèves.
- Problème de stationnement : malgré les efforts des parents pour circuler dans le même
sens, c'est à dire mairie → groupe scolaire → E calanque, il est difficile voire très dangereux
pour les enfants de sortir de l'école en sécurité, les parents se garent en double file,
stationnent au milieu de la chaussée en attendant leurs enfants.et bloquent tous les jours la
circulation dans les deux sens.
- Problème de circulation : celle-ci est bloquée tous les jours, aux heures où la plupart
partent travailler ou rentrent. Il devient impossible dès lors de descendre ou de monter dans
le hameau ou même de le contourner, les voitures étant garées le long de la route jusqu'à
l'embranchement vers l'Alzeto ou carrément au milieu de la chaussée !! Je ne vous cache
pas l'exaspération de quelques uns, obligés d'adapter leurs horaires en fonction des entrées et
sorties scolaires pour ne pas se trouver coincés dans cet embouteillage ou l'incivilité est
récurrente.

Aussi nous vous demandons pour la prochaine rentrée scolaire, d'organiser la sortie de tous les
élèves sur la Piazza di l'Alba : les enfants y seraient beaucoup plus en sécurité sur l'esplanade
fermée aux véhicules, et les parents pourraient se garer sur le parking devant la mairie sans entraver
la circulation et les attendre sur la place aménagée de bancs.

D'autre part, nous avons signalé à plusieurs reprises à vos services, la dangerosité de la rambarde
surplombant le jardin d'enfant. En effet, les enfants peuvent l'enjamber facilement en s'appuyant sur  le muret, franchir la petite rampe et tomber en contrebas dans le jardin. Un simple grillage suffirait à régler ce problème pour tous les enfants du village qui fréquentent cet endroit.

Dans l'attente, nous vous prions de croire Monsieur le Maire, à l'assurance de nos sentiments
respectueux.

                                                                                                  Luc GRASSINI

mercredi 17 février 2016

REPONSE DE MR LE MAIRE A PROPOS DU TRI SELECTIF A VILLE DI PIETRABUGNO... ON AVANCE !!!

DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-CORSE
MAIRIE DE
ViLLE-DI-PIETRABUGNO
Ville-di-Pietrabugno, le 15 février 2016
Nos réf : MR/OM

à Madame VEYRES Jeanne

Chère Collègue,
Votre lettre datée du 1er février 2016 relative à la question du traitement des déchets a
retenu toute mon attention.
Vous y faites état de vos inquiétudes et vous m'informez des points importants qui émergent
de manière détaillée, du questionnaire que vousavezfait paraitre.
Celui-ci est édifiant.
De nombreux problèmes sont en effet posés et ils concordent tout à fait avec ceux que nous
avons pu détecter en amont de la crise actuelle, et en aval de la prise de conscience qui semble peu
à peu s'opérer à la faveur des graves dysfonctionnements du traitement des déchets.
Je m'en suis d'ailleurs ouvert avec la Présidente de l'Office de l'Environnement avec qui
j'avais eu un contact après son installation.
Cela dit, notre appartenance à la Communauté d'Agglomération m'a conduit à évoquer
l'urgence qu'il y avait à se pencher sur la mise en oeuvre réelle du plan, et plus encore à déployer une
stratégie par commune et par territoires, à travers des rencontres et une stratégie de
communication à la hauteur des enjeux.
C'est la raison pour laquelle, en réunion de bureau, j'ai sollicité le Président de la CAB afin
qu'il mette en place une série de réunions par communes, en compagnie des élus du Conseil
Municipal motivés par le sujet, ainsi qu'avec nos services.
Celui-ci m'a donné son accord et m'a indiqué qu'il nous saisira très prochainement par écrit
afin de nous proposer des dates.
Cette information me parait de nature à aller dans le sens que vous souhaitez et de l'esprit
constructif que vous préconisez.
Nous aurons probablement l'occasion d'en parler en réunion du Conseil Municipal.
Dans l'attente, je vous prie d'agréer, Chère Collègue, l'expression de mes sentiments les
meilleurs et les plus cordiaux



RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Tél. 04.95.32.88.32 - Fax 04.95.32.66.11
e-mail : commune-villedipietrabugno@wanadoo.fr

jeudi 11 février 2016

COURRIER A MR LE MAIRE A PROPOS DE L'ORGANISATION DU TRI SELECTIF SUR LA COMMUNE


Ville di Pietrabugno,
Le 1er février 2016

Monsieur le Maire
20200 VILLE DI PIETRABUGNO

Monsieur le Maire,
Depuis plusieurs mois, nous connaissons sur l'île, une grave crise des déchets.
Aujourd'hui la collecte du tout venant et la collecte sélective avec des points d'apport volontaire forment un système obsolète.
Vous nous avez présenté lors du conseil municipal du 16/10/2015 un plan d'action proposé par la
Communauté D'Agglomération Bastiaise, déployé sur 18 mois, qui à notre avis, est beaucoup trop peu ambitieux :
- Diminuer de moitié les tonnages enfouis en 2020 par rapport à 2014
- Réduire les déchets ménagers et assimilés de 10% entre 2014 et 2020
- Atteindre 58 % de valorisation en 2020.

Comme vous le savez, le 28 janvier 2016, Madame SIMONPIETRI, présidente de l'Office de l'Environnementà la Collectivité Territoriale de Corse, a décidé de prendre le problème à bras le corps en présentant une feuille de route complète pour une nouvelle gestion des déchets basée sur le tri à la source.
Nous sommes complètement en phase avec ses réflexions et déterminés à oeuvrer d'une manière concrète afin de mobiliser, sensibiliser et associer la municipalité de Ville di Pietrabugno et sa population, à la construction d'un développement durable sur son territoire, en particulier la protection de l'environnement.
Depuis des mois, nous assistons amèrement à l'inertie chronique de la Communauté d'Agglomération
Bastiaise , sur fond de crise et règlements de compte politiques opaques.
Nous condamnons fermement cette situation qui perdure et pénalise la population qui n'en a que faire et en paye depuis trop longtemps les conséquences!!!
Notre responsabilité à tous est grande pour la préservation de notre environnement, enjeu vital pour les générations futures.
Aussi, avons-nous entamé une démarche à propos du tri sélectif, basée sur la concertation et l'écoute pour un "mieux vivre ensemble".
Nous avons souhaité à travers la diffusion d'un questionnaire, mais aussi à la rencontre des habitants et commerçants de notre commune, solliciter les habitants de Ville di Pietrabugno afin d'identifier leurs difficultés, leurs besoins et priorités en matière de tri sélectif et de réduction des déchets.
Ce questionnaire, anonyme, a eu pour objectif de recueillir les attentes et les suggestions de la population concernant son vécu et l'organisation du tri sélectif sur la commune.

Vous trouverez ci-dessous la synthèse de celui-ci :
Le questionnaire a été distribué à 500 exemplaires, du 14 au 21 janvier 2016.
Mode de distribution : boites aux lettres et sur le site internet de l'opposition municipale de Ville di
Pietrabugno.

Questionnaires remplis au 31 janvier 2016 :
56 par courrier, 50 sur le site internet toujours ouvert.
Vous habitez en : 58% habitat individuel 41% habitat collectif
Vous vivez : la majorité des réponses sont parvenues par ordre décroissant de :
Toga, Guaitella, Alzeto, Route de Ste Lucie, Chemin des Oliviers/Mucchitana et Route de Ville.
Vous ètes : 87% de particuliers 12 % de commerçants
Possédez-vous un composteur ? à une grande majorité NON

VOTRE MANIERE DE TRIER
Vous faites le tri : 73% oui systématiquement 16% oui, occasionnellement 5% non
Si oui, que triez-vous ?
72% Tout (verre, papier-carton, plastiques, encombrants et polluants....)
12% Uniquement le verre
9% Uniquement les encombrants et les polluants destinés à la déchetterie.
La grande majorité se rend 1 fois par semaine au collecteur de tri sélectif.
96% mettent tous les déchets non triés avec les ordures ménagères.

PROBLEMES RENCONTRES
1/ Conteneurs trop souvent pleins
2/ Manque cruel ou absence de conteneurs dans certains quartiers :
- Cité des Oliviers, Alzeto
- Bord de mer Toga, en particulier pour les commerçants (emballages et gros cartons de livraison, néoprene, etc...)
3/ Eloignement des conteneurs :
- Pourquoi ceux situés devant la mairie à Guaitella ont-ils été supprimés ?
- Pas pratique du tout pour les commerçants qui ont de gros volumes d'emballage ou de verre à Toga
4/ Présence d'un seul conteneur Verre à distance des autres (Alzeto)
5/ Propreté et accessibilité de l'emplacement (Alzeto, Casevecchie, Route de Ste Lucie) :
- Aucun entretien des conteneurs de tri et de leurs emplacements toujours sales et encombrés, y compris pour les conteneurs ordures ménagères qui sentent mauvais
6/ Conteneurs trop hauts à Casevecchie, pas pratiques pour le tri du verre (petite ouverture)

AUTRES PROBLEMES
1/ Manque de lisibilité des critères de tri sur les emballages, en particulier pour les plastiques (films, barquettes alimentaires, matériel usagé médical, gros problème de tri pour les produits non homogènes)
2/ Manque de lisibilité des critères de tri sur les conteneurs, souvent abîmés ou inexistants
3/ Manque de place pour stocker les déchets à la maison
4/ Demandes répétées par téléphone, courrier ou internet de composteur à la mairie, la CAB, le SYVADEC
restées "lettre morte" pour la plupart des particuliers intéressés
5/ Conteneurs accessibles mais dans des endroits dangereux (route de Ville)
6/ Certains pensent faire le tri pour rien (mélange du tri dans les camions de collecte). N'ont plus confiance.
7/ Pas de conteneurs pour les tissus, vêtements

ENFIN
1/ Organisation de réunions sur le tri sélectif ou le compostage : Une majorité préfère être informée par affichage sur les conteneurs ou par courrier explicatif détaillé à la maison.
2/ Une grande majorité ignore totalement la destination du tri sélectif et la quantité de déchets ménagers résiduels par personne et par an (354 kg en France).
3/ A l'unanimité, manque de communication avec les services de la CAB ou de non réponse de la municipalité (ni oui/ni non).

Nous ne pouvons que nous réjouir d'une telle participation à ce questionnaire, preuve que la population se sent impliquée dans le tri sélectif et veut encore améliorer son quotidien par des gestes simples.
Nous pensons que les élus de Ville di Pietrabugno doivent donner l'exemple et s'impliquer fortement dans cette démarche de protection de l'environnement, avec l'amélioration de la collecte des déchets ménagers chez les particuliers, mais également dans les écoles et établissements publiques et privés de la commune.
Il reste encore certainement de nombreuses personnes à convaincre, mais nous restons farouchement
optimistes si tous ensemble, nous oeuvrons dans le même sens.
Nous vous demandons d'ailleurs, d'inscrire à l'ordre du jour du prochain conseil municipal la question de l'organisation du compostage individuel ou collectif de proximité qui permettrait de réduire les émissions de CO² liées au transport et à l'incinération des déchets.
(réf.http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/85848_guide_compostage_partage_vf.pdf).
Celui-ci, assez facile à mettre en oeuvre, sans contraintes réglementaires pour les petits volumes et d'un coût abordable donnerait un exemple pédagogique fort et concret à la population (cf. Galeria en Corse du Sud) avec :
- moins de déchets dans sa poubelle
- poubelles individuelles et collectives moins sales (moins d'odeurs et de lavages)
- production d'un compost naturel
- rencontre entre voisins, création de lien social.

Comme vous le savez, nous sommes très attachés à notre environnement et il y a tant à faire.... Soyons constructifs, actifs, déterminés et allons de l'avant !!

Nous vous prions de croire Monsieur le Maire, à l'assurance de nos sentiments respectueux.
J. VEYRES

samedi 26 décembre 2015

REPONSE DE MR LE MAIRE A PROPOS DU CIMETIERE

  • À :
    Jeanneveyres

    Reçu le 11 décembre 2015 à 16:10
Madame,

J'ai bien reçu votre courriel en date du 19 novembre 2015 concernant la gestion du cimetière communal.

Pour votre information je vous signale à toutes fins utiles que le cimetière communal est entretenu règulièrement par les agents communaux ainsi que les terrains où sont implantés les caveaux privés. Ces opérations d'entretien et de clôture sont à la charge des propriétaires et familles des défunts.

Pour éviter l'intrusion d'animaux dans le cimetière communal, j'ai demandé à mes services de renforcer les clôtures. Le problème de la divagation des animaux en Corse et l'absence de mesures règlementaires des services de l'Etat et du monde agricole causent un réel préjudice aux propriétés privées et aux biens des communes.

S'agissant de la réprise des sépultures - en terrain commun - (non concédé), je ne peux que vous inviter à prendre connaissance de la délibération en date du 4 juillet 2012 à ce sujet.

En effet, concernant la dernière opération réalisée dans le cimetière en application du "délai de rotation", en accord avec la famille - (autorisation du 28/09/2015), les objets funéraires ont été déposés avec soin sur la partie Nord de la première planche du cimetière.

Pour assurer la bonne gestion du cimetière communal, je demande que les "monuments, stèles, emblèmes..."  soient déposés dans le cimetière communal à l'endroit prévu à cet effet. Je vous informe que les familles des défunts ont été averties et que ces objets devraient être repris par les familles.

Le problème d'écoulement des eaux pluviales est identifié et sera traité rapidement. 

De plus, vous suggerez de sceller les plaques sur le mur au fond du cimetière afin de ne pas oublier les anciens et de respecter leur desendant : sachez que le mur n'appartient pas à la commune de Ville-di-Pietrabugno mais à une personne privée et de plus les plaques funéraires ne nous appartiennent pas.

Cela dit le cimetière communal propose dans son règlement intérieur un service public de qualité, avec la satisfaction des familles et une programmation des travaux respectée.

J'espère avoir répondu à toutes vos interrogations, et vous prie de croire, Madame, en l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Le Maire,
Michel ROSSI

Ci dessous les photos envoyées à Mr le Maire ...








jeudi 19 novembre 2015

Ville di Pietrabugno,
Le 18 novembre 2015

Monsieur le Maire,

Depuis fin octobre 2015, des familles de défunts du vieux cimetière communal m'ont signalé des problèmes récurrents d'entretien de celui-ci.

En effet, des translations de corps de personnes décédées en 1975 ont été réalisées il y a quelques temps. Ils m'ont fait part de leur désarroi quant au manque de "respect" vis à vis de ces anciennes sépultures, en particulier le sort dévolu aux plaques funéraires et croix qui sont jetées dans le fond du cimetière sans aucun égard.
Nous pourrait-on pas, à chaque translation sceller les plaques sur le mur au fond du cimetière et poser les pierres tombales au même endroit, aménagé, tout d'abord pour ne pas oublier nos anciens et par respect pour leurs descendants.
D'autres plaques funéraires ont déjà été scellées dans certains murs et recouvertes partiellement de ciment !!!

J'ai pu également constater qu' un mur de soutènement est ouvert en son milieu à cause d'écoulements des eaux mal adaptés et menace directement une sépulture en contrebas.
D'autre part, les dégâts engendrés par les vaches qui font tomber régulièrement des barrières "provisoires" et piétinent les tombes, sont inadmissibles en un tel lieu et choquants pour les familles qui y voient là un manque de considération pour leurs défunts.

Je vous demande donc de régler au plus vite ces problèmes du vieux cimetière qui affectent beaucoup plus d'une famille de notre commune.

Je vous prie de croire Monsieur le Maire, à l'assurance de mes sentiments respectueux.


J. VEYRES



Copiez/collez le lien       https://drive.google.com/open?id=0BxQH4SoE-MhHbjJiZEZMN1l2djg

lundi 18 mai 2015

XYLELLA FASTIDIOSA : IL Y A DANGER ET EXTREME URGENCE POUR NOTRE TERRITOIRE !!

Ce jour, a été adressé au maire de Ville di Pietrabugno un courrier demandant de mettre à l'ordre du jour du prochain conseil municipal, une délibération concernant la menace de la Xylella Fastidiosa et les mesures à prendre au niveau communal.
Nous lui avons adressé un courrier du CULLETTIVU XYLELLA FASTIDIOSA,  envoyé à tous les maires de Corse et la proposition de délibération du conseil municipal.
Nous avons demandé à Mr ROSSI d'étudier attentivement cette requête primordiale pour l'avenir de notre territoire.
Pour lutter contre cette bactérie qui continue de progresser très rapidement, seul l'arrachage et le brûlage des arbres est possible car il n'y a pas de méthode efficace de lutte.
La bactérie se transmet à plus de 200 espèces sensibles,  par des plants contaminés et/ou des insectes vecteurs très nombreux.

<<télécharger courrier à tous les maires de Corse>>
 https://drive.google.com/file/d/0BxQH4SoE-MhHNXVvZHVuTXFhVTg/view?usp=sharing

<<télécharger la proposition de délibération au prochain conseil municipal>>
https://drive.google.com/open?id=0BxQH4SoE-MhHY0ZMeGJKVlExSDQ&authuser=0  

Dans un courrier adressé à Mr le Prefet, le Collettivu maintient sa demande d'interdiction totale d'entrée des végétaux, seule efficace pour protéger notre île.

Il approuve bien sûr, la possibilité de dérogation pour les plants à destination des plantations agricoles ou des pieds- mères à destination des horticulteurs, après tests systématiques et mise en quarantaine sous serre "insect-proof" puis déclaration obligatire des sites de plantations définitifs. 

La gravité de la situation nous rappelle combien il est urgent d'agir en amont. L'épisode récent du Cynips du châtaignier nous l'a largement démontré, désastre sur le long terme pour la filière castanéicole et agro-alimentaire.


dimanche 25 janvier 2015

Campagne 2015 de lutte contre le Cynips du Châtaignier

Le Cynips du châtaignier est un parasite considéré au niveau mondial comme le ravageur le plus important de cette essence.
Cet insecte, originaire de Chine est apparu durant l'été 2010 en Corse.
Les conséquences du Cynips sont dramatiques pour notre territoire, avec une perte significative du revenu agricole de montagne et une perte de l'écosystème châtaigne "poumon" de la Corse.
Un programme régional de lutte biologique contre le Cynips a été mis en place par le Groupement Régional des Producteurs et Transformateurs de Châtaignes et Marrons de Corse.
Son objectif est de multiplier le Torymus Sinensis, seul moyen biologique, et de suivre son évolution dans la châtaigneraie.
Plus de 130 observateurs et responsables de zones, ayant suivi une formation de lutte biologique contre le Cynips se sont mobilisés dans toute l'île.

Du 25 mars au 25 avril 2014, Jean-Pierre VINCENSINI et Jeanne VEYRES ont réalisé les suivis phénologiques des châtaigniers à VILLE DI PIETRABUGNO, pour déterminer la période idéale pour les lâchers de Torymus, afin que les femelles puissent pondre dans les gales de Cynips et empêcher ainsi leur développement.

Début mai 2014, 470 lâchers de Torymus ont été effectués simultanément dans l'île.
Le combat est loin d'être gagné, mais les lâchers de Torymus Sinensis commencent à montrer leurs effets sur la châtaigneraie insulaire, l'insecte ayant été retrouvé même dans des zones comme l'Asco, où il n'y a pas eu de lâcher, preuve que le Torymus s'adapte bien en Corse.

Pour l'année 2015, 300 à 350 lâchers sont envisagés, car chaque exploitation ou territoire a été ou sera touché par le cynips, avec toutes ses conséquences néfastes.

Grâce à de nombreux et généreux donateurs, cette opération de grande envergure a pu être réalisée sur tout le territoire.
Elle marquera, nous l'espérons, le début de la reconquête de la châtaigneraie corse.

Cela doit servir d'exemple, afin que de nouveaux participants et notre municipalité en particulier, avec de petits moyens, fassent montre de la même grande solidarité.google drivegoogle drivegoogle drive